EPG

Épaviste Paris : après l’enlèvement, que devient votre épave ?

You asked a wrecker for the removal of your end-of-life vehicle (ELV), but what happens to this wreck afterwards? Renowned for being an ecological action, this procedure respects the environment throughout its cycle. From wreckage to recycling, discover in this article all the transformations that an ELV undergoes!

L’enlèvement d’épave en quelques lignes

L’enlèvement d’épave consiste à se débarrasser d’un véhicule hors d’usage (VHU) et à le recycler. Cette démarche est réservée à un épaviste professionnel agréé. Celui-ci prend ainsi en charge le véhicule en fin de vie et s’assure que la procédure post-enlèvement respecte l’environnement.

Les services d’un épaviste à Paris sont gratuits.

Quelles sont les démarches pour faire enlever une épave ?

Une voiture laissée à l’abandon dans un garage, un véhicule accidenté, incendié ou en proie à la rouille, lorsqu’un véhicule est hors d’usage, quoi de mieux que de s’en débarrasser !

Pour ce faire, il est donc important de suivre les démarches suivantes :

  • Contacter un épaviste agréé comme EPG, votre épaviste à Paris
  • Fournir les documents nécessaires à l’enlèvement de l’épave (certificat de non-gage, copie de la carte d’identité et de la carte grise).

Vous n’avez pas de carte grise ?

Il se peut que vous ne soyez pas en possession de la carte grise du véhicule. Égarée, carte grise inchangée, ou en rétention administrative, si vous n’avez pas votre carte grise, EPG vous apporte les solutions adéquates selon la situation.

Après l’enlèvement de l’épave, que se passe-t-il ?

Dès que toutes les démarches sont réalisées et les documents fournis, l’enlèvement peut alors commencer.

Pour un recyclage efficace du VHU, il est important de procéder étape par étape. Après l’enlèvement, le véhicule subira de multiples transformations dans une casse automobile agréée.

La voiture est dépolluée et démontée

La dépollution d’un VHU consiste à le débarrasser de tous ses composants chimiques et dangereux. Des professionnels se mettent donc au travail pour retirer tout ce qui serait nuisible, nocif et polluant. Carburant, liquide lave-glace, système d’air conditionné, ou encore batterie hors d’usage, tout doit être ôté. Les produits nocifs ainsi collectés feront l’objet d’une isolation adaptée. Ils seront collectés dans des conteneurs dédiés pour recyclage.

Le démantèlement est ensuite réalisé. On enlève les pneus et d’autres pièces pouvant être réutilisées. Le VHU est donc démonté et démantelé de toutes ses pièces pouvant être recyclées, comme le moteur et les rétroviseurs.

Le compactage de l’épave

Dès que les liquides, composants chimiques et autres éléments nocifs sont enlevés, on procède au compactage. Cette étape consiste à découper le véhicule en morceaux et à le compacter par le biais d’une presse hydraulique. On réalise le compactage pour faciliter l’étape suivante : le broyage.

NOTA BENE : le compactage est l’étape qui officialise la destruction physique et administrative du véhicule.

Le broyage

Compacté, le VHU est prêt pour être broyé. 600 tours par minutes, une série de marteaux et un rotor puissant permettent au broyeur de tailler le VHU en petits morceaux.

Après le broyage, les professionnels effectuent une étape de tri des métaux ferreux et non-ferreux. Cette étape est peaufinée par de gros aimants pour garantir un tri précis. Pourquoi faire séparer les métaux ferreux des non-ferreux ? Les métaux non-ferreux sont récupérables et peuvent devenir des matières premières réutilisables. On parle notamment de cuivre, de plomb, d’acier inoxydable, et même de plastique.

Le recyclage de l’épave

La dernière étape consiste à réutiliser tous les éléments et matériaux récupérés lors de tout le parcours de recyclage. Les pièces détachées collectées lors des premières étapes, les matières premières en post-broyage, etc., seront destinées à une seconde vie. Le verre n’est pas en reste, car il peut être réutilisé pour la fabrication de produits en verre et autres produits recyclés.

Enlèvement d’épave et écologie

À la fin de la procédure de recyclage, il ne restera qu’une infime partie du véhicule qui ne servira pas. Elle sera donc incinérée. Les cendres sont ensuite collectées et entreposées dans un lieu isolé de l’environnement. Toutes ces démarches visent à apporter un véritable impact écologique positif et à réduire les diverses causes de pollution.

L’enlèvement d’épave en soit est une démarche écologique. Laisser un VHU entreposé n’importe où contribue à la pollution. Les produits chimiques qu’il contient, les différents matériaux qui se détériorent peuvent, à la longue, présenter des conséquences néfastes pour le sol et les eaux alentour.

Conclusion

Si vous avez une épave ou un VHU, n’hésitez pas à contacter votre épaviste EPG. Rapide, professionnel, pratique et gratuit, l’enlèvement d’épave vous permettra de gagner de l’espace, de vous désencombrer et surtout d’agir dans une démarche responsable.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Rappelez moi
+
Rappelez moi!